Vous êtes ici

Participation aux services publics de l’emploi en Afrique Subsaharienne Francophone

Author(s): 
FOMBA KAMGA Benjamin
WAMBA TINDO Joachim
Theme: 
Leverage private sector for increasing youth employment and employability

L’objectif de cet article est d’analyser la participation aux Services Publics de l’Emploi (SPE) en Afrique subsaharienne francophone. Dans cette optique, l’étude a exploité les données de l’Enquête sur l’Amélioration des Politiques d’Emploi (EAPE) réalisée en 2018 par les Centres de recherches des différents pays (Cameroun, Congo Brazzaville, Côte d’ivoire, Tchad et Sénégal) avec l’appui du Centre pour la Recherche et le Développement International (CDRI). Une approche à la Heckman et Smith (2004) a été mobilisée pour l’analyse de la participation à un programme public. En outre, un modèle probit bi-varié est mis à contribution afin d’évaluer la relation existante entre les différents programmes de promotion de l’emploi. Nous sommes parvenus aux résultats suivants : (i) le principal canal d’information sur l’existence d’un SPE est le réseau social, il est utilisé par plus d’une personne sur trois dans notre échantillon (ii) la principale raison du non recours réside dans le fait que les individus pensent que le SPE ne puisse pas les aider. Ce sentiment est partagé par le quart des personnes non inscrites (iii) la quasi-totalité des personnes inscrites sollicitent une proposition d’embauche (iv) les résultats suggèrent que les caractéristiques personnelles, les facteurs socio-économiques et l’histoire sur le marché du travail exercent une influence sur la participation aux SPE. De plus, la participation au SPE mère augmente la probabilité de participer aux autres SPE. Les résultats militent en faveur de la mise en place d’un guichet unique pour l’emploi dans les différents pays.