Vous êtes ici

Les politiques actives du marché du travail réduisent-elles la durée de la transition de la formation vers la vie active au Togo?

Author(s): 
Dossè Mawussi DJAHINI-AFAWOUBO
Theme: 
Leverage private sector for increasing youth employment and employability

La présente étude a pour objectif d’évaluer l’impact des politiques actives du marché du travail sur la durée de la transition de la formation vers la vie active au Togo, chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans. Pour ce faire, la méthode d’appariement sur score de propension a été utilisée. Afin de déterminer des effets de traitement hétérogènes, la méthode MS (« matching-smooting method ») a été utilisée. Les données utilisées proviennent de l’enquête sur la Transition des jeunes vers la Vie Active réalisée au Togo en 2012. Les résultats montrent que les jeunes ayant bénéficié d’une politique active du marché du travail mettent près de 8 fois moins de temps à trouver un emploi que ceux n’ayant pas bénéficié. Dans l’ensemble, l’impact est quasiment identique que l’on tienne compte ou pas de l’hétérogénéité de l’effet de traitement. Cependant, les résultats montrent que la majorité des jeunes occupent des emplois précaires et pour la plupart des emplois informels. Le Gouvernement devrait créer un environnement favorable à la formalisation des petites et moyennes entreprises afin de garantir des emplois plus stables et décents aux jeunes. Le Gouvernement devrait également veiller à ce que les emplois à durée déterminée créés dans le cadre des politiques actives du marché du travail n’évincent pas les emplois à durée indéterminée